Cohésion? | Seriously?

Il y a quelques jours j’ai lu un article paru dans le Droit du 23 janvier 2019: Manque de cohésion touristique dans l’Est ontarien. Je l’ai relu ce matin car ça m’achalait; avais-je bien compris? Peut-être que les commentaires sont pris hors contexte. Il reste que l’article reflète ce qui s’est dégagé en partie de cette rencontre. J’ai peut-être mal compris mais j’ai quand même décidé d’y répondre par l’entremise notre blog.

Je ne suis vraiment pas d’accord avec la façon qu’on présente la situation. Je suis insultée de voir que certains des intervenants du milieu touristique soutiennent que: “la population de l’Est ontarien n’est pas intéressé à déveloper un pôle touristique.” C’est certain qu’il y a des gens qui n’en ont rien à faire et pour une multitude de raisons. Mais il y a plusieurs de nous qui sommes touchés par la situation et y avons investi temps, énergie et argent!

J’ai grandi dans cette région et j’y suis revenue il y a quelques années et j’y vois beaucoup de potentiel qui n’est pas exploité. L’article nomme le manque de cohésion comme un des défis dans la région. Ceci est vrai mais ce n’est pas la faute de la population mais plutôt des gens qui ont le mandat et le devoir de rassembler au tant de gens que possible autour d’une vision commune et de coordonner. Le territoire est grand mais cela n’est pas nécessairement un désavantage. Il y a de la place pour tout le monde mais aussi de l’espace où bouger et se promener! 

Selon moi le problème n’est vraiment pas la population en générale mais le manque de vision et d’originalité des gens qui ont le pouvoir de faire une différence. 

On dit dans l’article qu’: “on est dans un vide. Si je prends la fromagerie en exemple, il n’y a rien d’autre à St-Albert à part un dépanneur et un bureau de poste. Quand un touriste vient, il doit retourner chez eux ou aller à Casselman ou à Embrun. C’est la même chose pour les autres attractions touristiques dans la région.” 

Wow! Il y a longtemps que je n’ai pas voyagé hors de ma région, mais je pensais que de se ballader d’une communauté à l’autre était justement un des attraits touristiques de bien d’autres circonscriptions au pays et ailleurs dans le monde. 

Il me semble que le Québec, la Gaspésie, l’Île du Prince Edouard, l’Île d’Orleans entre autres offrent des circuits touristiques bien achalandés. Ils proposent aux visiteurs de se promener sur les routes de campagnes, s’arrêtant dans les petits villages pour y visiter: une ferme, un lieu historique, un atelier, une galerie d’art, un musée, un vignoble ou verger, une brûlerie artisanale, une brasserie, un restaurant, une boulangerie, une vieille église, une cabane à sucre, un rûcher, un labyrinthe, un zoo et j’en passe. 

De plus, il y a tous les attraits plein air qu’on nous invite à explorer et admirer: parcs, sentiers récréatif, aire de conservation, plages, rivières, établissements d’auto-cueillettes, les harfangs des neiges, les oies blanches et autres oiseaux migrateurs… Il ne faut pas oublier les sports qui ont aussi leurs places dans les parcours touristiques: terrain de golf, court de tennis, arénas, écuries, randonnées en raquettes, ski de fond, VTT ou motoneiges, rodéo, pêche, voile et tous autres sports nautiques. Il y aurait encore des spectables en salles et en plein air, des carnavals, plusieurs festivals, des concours de labours, des foires, des marchés frais, des ventes d’art et d’artisanat. Normalement on propose des hotels, des gîtes et des terrains de camping au quatre coins du territoire pour accueillir les gens.

Ce n’est pas parce qu’on manque d’atout dans notre main dans l’Est ontarien. Nous avons des gros joueurs comme l’Académie de hockey à Rockland, la Fromagerie à St-Albert, Beau’s à Vankleek Hill, la Forêt Larose, les oies blanches à Bourget, le festival Western à Wendover, Bean Town à Plantagenet, la tourbière et les lagunes d’Alfred, Calypso à Limoges, le Microtel & Inn à Casselman, Galerie Arbor à Vankleek Hill, Le Chenail et Trésors de Jacob à Hawkesbury, la maison Macdonell-Williamson House àChute-à-Blondeau, la salle Optimiste à Rockland, la Station 4 saisons à Hammond, la Ferme Drouin à Casselman, le club de golf Nation, le restaurant Vert Fourchette à Vankleek Hill, Place 19-67 et Patati Patata à Plantagenet, Alfred la capitale de la patate, qui peuvent agir comme points de repère. En plus de tous les petits commerces et entreprises, nos trésors locaux…. la Bergerie des sables, Vergers Villeneuves, chocolaterie à Alfred, Boulangerie d’Embrun, Casselbrew et tellement d’autres qui font rayonnés notre région. 

Qui est-ce qui est forcé de “travailler en silo”? C’est drôle d’avoir choisi cette expression alors qu’on vient de dépenser pas mal d’argent pour peindre sur des silos dans les 4 coins de notre grande région afin d’attirer les touristes!!!

Depuis mon retour, j’ai pu bénéficier du travail sans relâche de plusieurs personnes qui organisent une variété incroyable d’événements. Notre région abonde en foires, festivals, carnavals, expositions, activités de toutes sortes organisés en grande partie par des bénévoles, et oui des gens de l’Est ontarien intéressé à promouvoir leur région et à faire découvrir et profiter tout le monde de la richesse de notre coin de pays.

Plusieurs de ses activités sont des réussites à tous les niveaux: faire valoir la richesse artistique et artisanale locale, créer un réseau et même attirer des touristes. On voudrait du fédéral “des programmes de formation afin de mieux accueillir les touristes…” Ben là, qu’est-ce qu’on fait au festival de la Curd, au festival de la bine, au festival du canard, à la Foire des métiers d’art et à toutes les autres activités? À moins qu’on veut dire qu’on a besoin de plus de toilettes publiques à des endroits stratégiques comme dans les parcs. La continuation année après années de tant d’activités démontre bien que la population de l’Est ontarien est plus qu’intéressée, elle est investie et fait une bonne job! 

Si les intervenants du milieu touristique et politique cherchent de l’aide du fédéral, c’est peut-être une demande de subvention pour des nouvelles lunettes qu’il faudrait faire!

C’est certain que nous avons des défis devant nous et des obstacles à surmonter, des choses à améliorer mais ce n’est pas en blâmant la population dans un forum public qu’on s’attirera le soutien du monde des alentours. Oui, il faut mieux travailler ensemble mais dans mon expérience, il me semble bien que le petit peuple réussi très bien à relever ce défi et à organiser de magnifiques et incontournables événements! Bravo à des gens comme Alain Lapensée et toute sa famille, la famille Lamarche, Chantal Gillet, Pascal Demonsand, Chantal Burelle, Julie Laframboise, Hélène Martin, Jocelyne Leroux et le comité d’embellissement de Bourget, le Club Optimiste de St-Pascal, le club Lions de Clarence Creek, Jojo et Mario Perrier, Michel et Carrie Villeneuve, l’équipe de Beau’s, les gens de Vankleek Hill et tant d’autres d’aider notre région à se démarquer. Vous faites de l’excellent travail et je vous lève mon chapeau.

A few days ago I read an article in the french newspaper le Droit. It spoke of a round table discussion between Tourism Prescott-Russell and the minister of tourism, Mélanie Joly. 

I was not impressed, actually insulted, by some of the comments that were shared which I believe do not reflect the reality of our area. So here I am with my two cents. 

If I understand well the comments made, we are given the impression that there is not much to see or do in Eastern Ontario other than the big players such as St-Albert Cheese factory and Calypso. It is said that ‘the local population is not interested in developing a touristic hub’ (forgive the translation). I beg to differ. While some people are not interested for whatever reasons, many others have invested time, energy and money in developing various projects and activities. 

I don’t believe the failings of tourism development stems from the absence of interest in the population. The lack of cohesion mentioned in the article is more at a higher level with people whose mandate and job it is to lead and coordinate, to rally citizens around a common vision. If it isn’t working maybe we have the wrong vision or plan.

Eastern Ontario is a big place. While this may sound overwhelming and sometimes complicates things, it also offer room for everyone and a lot of territory to discover. To insinuate that there is not much to do or see, and that people who go to the main attractions will simply go back home after or need to return to larger communities demonstrate a lack of imagination and knowledge of the area and is an insult to all the small businesses who are proud to call Eastern Ontario home! 

It seems to me that many other municipalities or regions in our country and in the world offer touristic routes where people travel along small rural roads and stop along the way to visit: orchards, wineries, historic buildings, farms, artists’ studios, workshops, art galleries, museum, old churches and cemeteries, bakeries, breweries, apiaries, labyrinth, zoo and the likes. They also invite you to take part in their various festivals, exhibits, markets. They welcome you to their natural resources: parks, conservation areas, rivers, beaches, bird observatories, etc. They give you ample opportunities to practice or watch sports: snowshoeing, cross-country ski, ATV, snowmobiling, volleyball, tennis, hockey, sailing, boating, fishing, rodeos… They offer hotels, bed and breakfast establishments for all taste and budget.

How is that any different than what we have to offer in Eastern Ontario? Where is the problem? Just sitting here, I came up with a long list of wonderful places, activities and people that make our region very attractive and that create an interesting base and undeniable landmarks. To name a few: Hockey Academy, Optimist Hall, Sienna Gallery in Rockland; St-Albert Cheese factory; Beau’s, Arbor Gallery, Strawberries festival, Garden Path Soap in Vankleek Hill; Larose Forest; snow geese observation in Bourget; Western Festival in Wendover; Bean Town, Bine Festival in Plantagenet; Calypso in Limoges: Microtel & Inn, Drouin Farms, falls in Casselman; le Chenail and Jacob Treasures in Hawkesbury; Macdonell-Williamson House in Chute-à-blondeau; Alfred bog and lagoons, their famous chipstands; Station 4 Seasons in Hammond; Nation Golf Club in Curran. And that is not to mention all the small businesses and local treasures such as: la Bergerie des sables, Villeneuve Blueberry farm and Orchard, the Village bakery in Embrun, Casselbrew and so many more that make our region shine.

There are so many locals and so many volunteers who year after year get involved in the multitude of events offered in Eastern Ontario. I really do not understand how one could say that the local population is not interested. We still have work to do, things to improve, but we have so much potential and so much already to offer. 

I can not think or name all the players but at least let me throw a few names here. Thank you to people like Alain Lapensée and his family, the Lamarche family, Chantal Gillet, Pascal Demonsand, Chantal Burelle, Julie Laframboise, Hélène Martin, Jocelyne Leroux and the Bourget Committee for Embellishment, Optimist Club of St-Pascal-Baylon, Lions Club of Clarence Creek, Lise Roy, Jojo et Mario Perrier, Michel and Carrie Villeneuve, Beau’s & Casselbrew’s team, Louise Sproule and all the volunteers in Vankleek Hill. Know that your work and dedication is appreciated. You do make a difference. 

This entry was posted in Uncategorized and tagged , , , .

One Comment

  1. Julie Laframboise January 31, 2019 at 8:19 pm #

    Bien dit ma chère amie. Tu as tellement raison…

    Si seulement tu pouvais mettre cette article dans le journal…

    Juls